Fairy Tale, un conte de fée

Joaillerie

WILFRID DEYDIER

PARIS


31 mars
Wilfrid Deydier nous dévoile aujourd’hui sa dernière création. Dans une ode à l’amour et à l’art, le designer a créé une bague de fiançailles en or blanc où s’entrelacent des pierres d’exception.
Un diamant blanc pour le Moi, et un magnifique diamant bleu pour le Toi.
Fairy Tale c’est son nom, et il ne pouvait mieux s’accorder à ce bijou aux reflets et à l’histoire féériques.

 

Un hymne à l’amour

La bague Fairy Tale tient ses origines d’un coup de foudre architectural. Un client pour qui l’architecte d’intérieur avait réalisé son habitation lui a ensuite commandé une bague. Avec le souhait que la rencontre avec sa femme soit contée avec la même force créative avec laquelle il avait aménagé son intérieur. Mais avec de l’or, des étoiles et des gemmes cette fois.
Pour cette création, l’évocation de l’être aimé a été la source d’inspiration du designer.
Fairy Tale, c’est le récit de vie de ce client, qui lors d’un séjour à Paris, rencontra son actuelle épouse.
Leur première entrevue, leur premier regard ont été des instants qu’ils ont vécus comme magiques et suspendus hors du temps. Comme dans un conte de fée, s’étaient-ils alors dit autour d’un café partagé.
De ce souvenir et pour fêter l’attachement qui a scellé leur mariage, le designer a imaginé cette bague Toi et Moi qui est un hommage à la Femme et au bonheur. Un bijou où les pierres précieuses et rares, à l’image de l’alchimie de leur union, se répondent et se rejoignent pour représenter la beauté absolue.
Une bague dont chaque carat dessine le chapitre d’un conte, une bague que son Pygmalion a naturellement nommée Fairy Tale puisqu’elle est la peinture d’un conte de fées.

 

Symboles et préciosités

Guidé par l’émotion et les réminiscences de vie qui nous font imaginer les plus belles beautés, son créateur a donné naissance à un bijou doué de sens. Chaque pierre, chaque courbe et chaque matériau utilisés pour sa confection sont dotés de précieux symboles.
Si le diamant blanc représente la pureté et la richesse de l’amour, le diamant bleu évoque la rareté, la beauté et les profondeurs des cœurs et des océans.
Cœur de l’Océan, c’est cet autre nom que porte ce gemme aux mythes et légendes les plus palpitants, du film Titanic où il est au centre de l’intrigue au Diamant bleu de la couronne de Louis XV qui fut si longtemps perdu, suscitant toutes les convoitises.
Autre tour de force dans cette bague aux multiples symboles, c’est ce diamant qui semble nous regarder, tel l’œil protecteur et clairvoyant d’Horus. Un iris bleu entouré de paupières de diamants : c’est l’œil égyptien que le designer a souhaité mettre au doigt de la femme aimée, celui-là même qui incarnait le renouveau et la fécondité dans l’Egypte antique.
Ces paupières aux lignes courbes personnifient les chemins sinueux de l’existence qui finalement relient deux êtres aimés. Les lignes se touchent, se rencontrent et s’entremêlent dans le même dessin de vie qu’est l’union de deux amants.
Des cheminements semés d’étoiles et d’étincelles représentés ici par des lignées serties de diamants. Si cette bague dessine l’alliance des sentiments, les vides et les espaces qu’elle trace sont l’allégorie de celui qui cherche sa moitié, en quête de plénitude.
On retrouve bien dans la structure et l’expression de ce joyau, la touche de l’architecte d’intérieur dont l’art et le travail singuliers utilisent les lignes, les perspectives et la géométrie pour mettre en scène les arabesques et des tableaux de vie.

 

Du luxe, des diamants et du design

Si Fairy Tale est l’hommage de son concepteur pour le bonheur et l’être aimé, elle est aussi la réalisation d’un esthète qui se passionne pour les matières, les pierres précieuses, les métaux et le luxe de la lumière.
C’est l’engouement d’un architecte d’intérieur pour les métiers d’art, pour l’imaginaire, les couleurs et la magie des gemmes.
Tout comme il habille un intérieur des étoffes les plus soyeuses, Wilfrid Deydier a choisi des textures riches et luxuriantes pour ce bijou de diamant blanc et bleu

On découvre tout d’abord une bague montée sur un métal précieux à l’aspect moderne et tendance avec le choix de l’or blanc. Un or blanc qui sera le socle de deux diamants d’un carat chacun avec une taille de 6,04 mm pour chaque pierre.
Le diamant bleu soigneusement choisi et acquis à New-York offre quand à lui une couleur et un effet de perspective exceptionnels. S’il évoque un œil, ses 10 mm de profondeur ont aussi la particularité d’attirer le regard, nous donnant l’impression d’immerger en son centre et de baigner dans des eaux turquoises s’étalant à l’infini.
Autour de cet océan azur sont tracés des chemins pavés de 27 diamants pour une totalité de 1,40 carat.
Si le luxe n’a pas de prix, il est pourtant possible d’offrir à l’être aimé les lignes romantiques et signatures de cette bague de fiançailles de fabrication française (pris sur demande selon pureté des diamants et carat).
Ou même de la voir décliner en une parure dont les boucles d’oreilles, le collier ou le bracelet viendraient magnifier la beauté de notre moitié.